Café : gobelet carton ou plastique ?

Comme le sujet est venu au bureau, probablement comme pour beaucoup d’entre vous, voici un article sur les gobelets pour le café en carton vs en plastique.

Il y a quelques semaines on nous a remplacé les gobelets en plastique de la machine à café par des gobelets en carton avec le message suivant : « le carton est la solution la plus écologique puisque valorisée à 100% sous forme de combustible alors que ceux en plastique sont enfouis ».

Sauf que ça n’est pas aussi simple. Tout d’abord il faut savoir que les gobelets utilisés pour le café doivent résister à la chaleur et au café sur sa durée d’utilisation. Ils doivent pouvoir contenir le produit sans s’affaisser, monter en température ou se dégrader.

Les gobelets sont en polystyrène pour le café, matériau difficile à recycler sauf si bien trié. De plus, c’est un sacré polluant lors du recyclage des autres plastiques dont on évite de le mélanger aux autres. Il faut bien le séparer, mais oui c’est possible.

Peu d’entreprises recyclent ce matériau. Mais elles existent.

une fois retraité le polystyrène peut être réinjecté dans l’industrie du plastique, pour certaines applications uniquement (hors alimentaire) mais c’est tout à fait faisable.

Le seul petit hic, c’est qu’il faut trouver une entreprise qui réalise cette prestation dans les alentours et pour une petite structure c’est économiquement peu avantageux.

Alors le carton ? pourquoi est ce que ce n’est pas LA solution ?

Eh bien parce que le carton utilisé pour le café est protégé par un film en plastique thermocollé (du polyéthylène, oui !) pour permettre l’étanchéité du gobelet. Du coup, comme il est constitué de deux matériaux difficiles à séparer… il n’est pas recyclable !! ni composable. A moins de l’intégrer dans les déchets de type briques TetraPak, mais même dans ce cas une bonne partie du plastique (65%) est incinérée.

Les petits malins me diront qu’on peut remplacer le polyéthylène par du PLA, mais ce dernier n’est compostable que de manière industrielle. Il faut donc également trouver la bonne filière et ça n’est pas évident du tout.

Le choix de ce matériau réside donc juste à l’image que le produit a auprès de la plupart des gens (le plastique étant le mal incarné) et la facilité de collecte et de traitement, beaucoup plus facile à trouver sur le territoire.

Le cycle de vie de ces gobelets en carton n’est pas terrible non plus, et pas forcément à cause de la couche d’étanchéité en plastique.

Sur le cycle de vie de chaque type de matériau, si le recyclage est appliqué au gobelet en plastique, c’est celui-ci qui l’emporte haut la main.

On peut également choisir le mug mais à condition de limiter la consommation d’eau ainsi que celle des produits de nettoyage agressifs.

Donc avant d’interdire le plastique, il serait bon de faire le bilan de l’impact environnemental de chaque solution de mettre en place les systèmes de collecte et de tri associés et de faire un choix pour l’environnement et non parce que l’image du plastique est mauvaise.

Le petit lien vers le #thread twitter : https://twitter.com/Kako_line/status/1078391875621584896

PRÉCISION SUR LE RECYCLAGE DU GOBELET EN CARTON

Par soucis de clarification, je vais préciser le traitement des gobelets en carton. Il est nécessaire que je vous explique pourquoi, ils ne peuvent pas être considérés (techniquement) comme du recyclage.

Les gobelets en carton sont pris en charge par le système de recyclage des papiers-cartons, catégorie 5.02a, comme précisé dans l’avis technique du CEREC (centre d’évaluation de la recyclabilité des emballages papier-carton).

Je vous mets le lien de la fiche ici.

Dans son avis, le CEREC mentionne cette catégorie qui doit contenir un minim de 95% de papier/carton. Nous sommes donc sur une dérogation sur avis technique puisque les gobelets peuvent contenir de 7 à 12% de plastique. Et on est hors cadre normatif (EN 643).

La fibre est en partie récupérée sachant que le PE est dit « désintégré en pulpage laboratoire », ce qui signifie qu’il est en partie désintégré pendant le process (mécaniquement je suppose parce qu’il ne se dissous pas dans l’eau) et une autre partie doit rester avec la pulpe, dégradant sa qualité. Et que devient ce PE désintégré (particules) dans l’eau ?

Aucune idée.

D’après la CEREC, le taux de rejet est de 24-30% de la masse initiale du produit ce qui est assez conséquent.

Que le gobelet soit pris en charge par une filière « par défaut » est un point. Mais techniquement on ne peut pas dire que le gobelet est recyclable. La fin de vie de la couche plastique est problématique et son devenir n’est pas très clair.

Elle perturbe d’une certaine manière le recyclage et ne permet pas une optimisation du procédé. Pour les briques, qui ont une filière différente, le plastique semble être récupéré puis incinéré ou autre, ce qui clarifie finalement leur fin de vie, même si cela reste complexe

Pour les gobelets ça n’est pas le cas (à priori). Il est d’ailleurs mélangé à d’autres déchets et des plastiques différents puisque du biosourcé commence à être utilisé. Que devient-il? Je n’ai pas la réponse je n’ai pas réussi à la trouver vu que je ne suis pas dans la filière

Comme je vous le dit souvent, un multi-matériaux est complexe à recycler et si on applique l’éco-conception pour les emballages en plastiques, pourquoi ne pas le faire pour les autres matériaux ?

J’espère que cela clarifie mes propos au regard des commentaires que vous avez pu lire sur le sujet. Je n’aime pas rester sur des questions sans réponses ou des doutes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :