l’ACV des sacs réutilisables

J’ai lu dans les grandes lignes l’analyse de cycle de vie des sacs réutilisables réalisée par un organisme environnemental Suédois, surtout les points liés aux matériaux et process ainsi qu’aux hypothèses d’origine et de fin de vie des matériaux. C’est une étude qui a de nombreuses limites.

Tout d’abord le lien vers l’étude ici.

On a ici une analyse multi-paramètres : matériau, process de production, recyclage et même type de sac (résistance)… trop complexe pour pouvoir en tirer une conclusion solide.

L’étude met en évidence que la fin de vie est un élément important (recyclage vs valorisation énergétique) et certaines idées reçues notamment sur le coton sont mises en évidence. Donc de ce point de vue je pense qu’elle permet à minima de se poser des questions et c’est déjà pas mal.

Maintenant le moins bien : J’ai regardé rapidement les hypothèses, les données d’entrée sont discutables notamment sur le process. Un sac plastique n’est pas produit de la même manière qu’un sac en tissu enduit ou non. Un sac obtenu par soufflage n’aura pas le même impact qu’un sac obtenu par tissage et le % de chute n’est pas le même non plus. De plus celui-ci est généralement ré-intégré dans le process (recyclage interne).

Ils ont également omis le fait qu’un sac rigide peut être utilisé plusieurs années alors qu’un sac plastique en papier par exemple n’a pas cette fonction.

La durabilité du sac et ce pourquoi on l'achète finalement n'est pas considéré

Concernant la fin de vie, bizarrement le recyclage n’a pas d’impact positif… sachant qu’ils considèrent que cela génère des déchets, c’est quand même assez étonnant. En regardant les sources j’ai compris qu’ils mélangeaient pas mal de choses concernant le recyclage.

Ils considèrent pour le recyclage un ratio inférieur à 1 qui signifie que la qualité du produit ne permet pas d’atteindre 100% d’efficacité ce qui est très discutable en fonction de la finalité du recyclé. On n’a pas besoin d’une qualité supérieure pour un sac plastique.

Cela fait une sacré différence dans le process de recyclage. Ils considèrent également que le recyclage impliquera le transport vers un pays européen autour de 2000 km puisque le Danemark n’a pas de filière de tri à la source… pas négligeable.

Pour les biopolymères il est considéré que le CO2 émis lors de l’incinération est balancé par celui consommé par la plante lors de la croissance de la plante. ok. Sauf qu’on parle d’un complexe polyester-amidon donc l’impact n’est pas nul puisqu’il contient du pétroplastique.

Pour moi cette étude est biaisée parce qu’elle n’a pas été réalisée sur de bonnes bases. Prendre des infos sans les comprendre.. ils posent les limites de l’étude c’est déjà ça. Pour ceux qui ont l’habitude des ACV, sans les hypothèses difficile d’interpréter des résultats

Le petit lien vers le #thread twitter : https://twitter.com/Kako_line/status/1123579913305563137

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :