Impact CO2 des vêtements fabriqués à partir de bouteilles recyclées

Est-ce que l’utilisation de fils de PET obtenus à partir de bouteilles recyclées permet de diminuer l’impact CO2 des vêtements? C’est une question que l’on m’a posée pour la fabrication d’une veste polaire en fils de PET recyclé, et voici ma réponse.

Quand on analyse l’utilisation d’un matériau différent dans un process de fabrication, on regarde si cela implique une modification de ce process. Le recyclage de bouteilles en PET permet d’obtenir une matière première de différentes qualités en fonction de la qualité du tri. Plus le PET bouteille sera exempt d’autres matériaux (papier, autres plastiques), plus cela limitera sa dégradation au cours de son recyclage et sa mise en oeuvre sous forme de fibre.

Il est donc possible d'obtenir une fibre de qualité satisfaisante à partir de PET recyclé.

Dans le cas de la fabrication d’une veste polaire, seule l’origine de la matière change, le procédé utilisé pour la fabrication de fibres et de vêtements est le même. De ce côté là il n’y aura pas de différence dans l’analyse du cycle de vie du produit fabriqué. Il ne reste plus que l’impact du PET recyclé vs PET dit « vierge », issu du pétrole. Il existe plusieurs procédés, le plus utilisé est le procédé de recyclage mécanique je vous mets un schéma du procédé simplifié il manque les étapes de lavage par contre.(Source : LemonTri)

Sur l’impact de la fabrication de textiles en PET recyclé, il y a beaucoup d’études réalisées depuis plusieurs années. Ce n’est donc pas nouveau. Ni même l’utilisation de fibres en PET recyclé dans les vêtements Je vous présente pour illustration cette étude qui correspond bien à ce que l’on recherche : le recyclage de bouteilles en PET vers des fibres textile.
eco-core.eu/LCA%20Article%…

Dans le cas du PET vierge, on part de l’extraction du pétrole avec modes de production utilisés en Europe, les transports de matière première etc. C’est très complet généralement dans les études d’impact environnemental. Pour le recyclé, l’impact de la production de la bouteille est prise en compte, à partir des granules de PET vierge jusque la production et transport et utilisation de la bouteille et son recyclage. Il est important de le préciser ça n’est pas forcément intuitif.

Ce qui est intéressant ici, c’est que plusieurs types de recyclage sont comparés : le recyclage mécanique et le recyclage chimique qui permet de dépolymériser le PET pour obtenir des molécules de petites tailles, qui seront utilisées pour fabriquer un nouveau PET vierge. Pour le recyclage chimique, des procédés se développent actuellement et devraient être industrialisés prochainement. Le coût du procédé et son impact environnemental étaient dissuasifs jusque là.

Le graphe suivant présente l’impact du recyclé, une analyse cradle-to-factory qui s’arrête à la production de fibres et non à la fin de vie du textile. Les 2 derniers procédés correspondent au recyclage chimique. V-PET => PET vierge.

Cela permet de constater que l’impact CO2 des fibres recyclées est plus faible que celui du vierge. On pourrait s’arrêter là mais regardons les autres impacts. Bien sur, comme les bouteilles sont lavées, l’utilisation d’eau est plus importante dans le cas de fibres recyclées. Mais finalement cet impact est surtout dépendant de la manière dont l’utilisation de l’eau est gérée sur les sites de recyclage. Pour le reste on a une différence d’impact importante, en faveur de la fibre en PET recyclé par voie mécanique (la plus utilisée aujourd’hui).

Donc l'utilisation de PET recyclé permet de diminuer l'impact CO2 (entre autres) lors de la fabrication des vêtements.

D’autres études le démontrent, je peux vous en fournir si besoin. Un petit exemple ci-dessous qui rassemble pas mal d’études : researchgate.net/publication/33…

De manière générale, quand on recycle la tendance est à la baisse d’impact CO2. Il est bon de faire l’exercice parce qu’on peut se rendre compte que certains impacts augmentent. Et regarder si le process de fabrication du produit est impacté par l’utilisation de recyclé. Ça marche bien pour les plastiques en générale, l’aluminium, le verre… parce que l’extraction de matières premières à partir de ressources naturelles ou certains process de fabrication peuvent être particulièrement impactant.

Pour terminer sur cette veste polaire, elle est probablement constituée d’un mélange de fibres. Il faut plus de 24 bouteilles pour fabriquer une veste, et pour garder certaines propriétés en utilisant un grade de recyclé plus faible, on mélange les fibres. Si elle est constituée d’un mélange PET vierge/recyclé ok, elle pourra être recyclée en fin de vie. Par contre, si elle est constituée d’un mélange avec une fibre de nature chimique différente, elle sera plus difficile à recycler en fonction des mélanges, et c’est ce qu’il faudrait regarder finalement quand on achète un vêtement de ce type.

 

Petit lien vers le Thread Twitter :

https://twitter.com/Kako_line/status/1198224099094470656?s=20

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :