VISITE – Les Essais à chaud de l’EPR Flamanville

L’EPR Flamanville contribuera bientôt à la lutte contre le réchauffement climatique. Je me suis donc dit qu’il serait intéressant de vous présenter les derniers essais avant chargement du combustible et sa mise en route. Et c’était très intéressant !!

Avant le démarrage d’une centrale nucléaire, au cours de l’avancement des travaux, les éléments constitutifs du procédé de production sont testés de différentes manières, du plus petit élément en passant par des essais d’ensembles de composants.

Ces essais réalisés de manière progressive ont pour objectif de vérifier que le fonctionnement de ces éléments est conforme à l’attendu, notamment à ce qui était prévu au cours des étapes de simulation et de dimensionnement.

Ces essais dits pré-opérationnels ont commencé dès 2010 avec la mise sous tension du transformateur principal permettant la liaison au réseau électrique. Ils se sont poursuivis au fur et à mesure de l’avancement des travaux de construction.

De décembre 2017 à janvier 2018, des essais dits « à froid » (EAF) ont permis de tester l’étanchéité du circuit primaire sous eau, avec une pression montée progressivement jusque 240 bars soit au-delà de la pression en fonctionnement, mais à une température bien plus basse de 60°C.

 

C’est une étape intermédiaire appelée épreuve hydraulique, qui permet de tester les différents matériels ainsi que les soudures du circuit primaire : plus de 500 soudures ont été testées au cours de cette étape.
(photo intérieur bâtiment réacteur : Tampon d’accès matériel).

 

De septembre 2019 à février 2020 des essais « à chaud » EAC ont été réalisés sur les circuits primaire et secondaire pour s’assurer que l’ensemble de l’installation industrielle fonctionne. Tout le process était concerné dans un contexte où le combustible n’était pas encore chargé

 

Pourquoi les appeler essais « à chaud »? parce que le circuit primaire est, une fois rempli d’eau, amené à une pression et une température de fonctionnement normal : 155 bars et 303°C. Tout le circuit a été testé: le générateur de vapeur, les pompes primaires (photo ci-dessous), etc. Ce sont ces dernières qui permettent d’atteindre la température de fonctionnement.

Le circuit secondaire a été mis en route pour tester l’échange thermique avec le circuit primaire et la création de vapeur. A la fin des EAC la turbine a été mise en route afin de constater l’absence de vibrations/échauffements résiduels à une vitesse de 1500 tr/min le 8/02/2020.

La turbine est mise en mouvement par la pression de la vapeur générée dans le circuit secondaire. Le mouvement mécanique entraîne l’alternateur qui produit un courant alternatif.
L’essai a permis de tester le condenseur qui transforme la vapeur en eau après la turbine (cf. turbine).

Les scénarios accidentels et incidentels ont été testés, parfois plusieurs fois pour améliorer les résultats des essais.

Il y a eu pendant ces essais une volonté d’avoir un regard critique sur les résultats obtenus même si conformes pour permettre une optimisation du process.

Et vous vous doutez bien que ces essais sont suivis, et instrumentés !!
Lorsque j’ai visité l’EPR la cuve du réacteur était en cours de vérification suite aux essais à chaud (cf photo 😍). Tout le circuit testé a fait l’objet d’une inspection pour vérifier leur état après essais.

Au cours de ces essais qui ont mobilisé plus de 1000 personnes, 10 000 critères ont été testés, évalués, validés ou non. 95% de ces critères ont été en conformité avec l’attendu. Ce qui est considérable vu le process.

Reste les 5% qui seront traités sous le regard de l’ASN, qui était présente de manière planifiée et inopinée. Elle était très présente, ce qui correspond au niveau de surveillance requis pour ce type d’industrie.

Petite vidéo présentant les EAC : https://www.youtube.com/watch?v=GlaqgWSokfM

Comme vous je me suis posée la question des soudures: est ce que les essais de démarrage seront réalisés à nouveau une fois les réparations réalisées?

Il y aura des essais mais qui ne mobiliseront pas tout le process. Ce n’est pas nécessaire puisqu’il a été vérifié au préalable. Concernant la validité des soudures présentes dans les traversées entre-enceintes, elle sera réalisée par une autre épreuve hydraulique, ce qui permettra de s’assurer de leur résistance en fonctionnement.

Ce n’est qu’une fois tous les essais réalisés, après requalification des soudures, et validation par l’ASN, que le site pourra procéder au chargement du combustible.

Aujourd’hui, 75% du process a ainsi pu être transféré à l’exploitant.

Au fur et à mesure de la validation du process de production, il y a une surveillance réalisée par l’équipe d’exploitation, comme sur les autres sites nucléaires en exploitation.

J’ai également pu visiter la salle de commande qui est constituée de deux systèmes de contrôle-commande : l’un informatisé, l’autre plus conventionnel dit de secours, équivalent à ceux que l’on retrouve sur les autres sites nucléaires français.

Autre point intéressant : certaines parties du bâtiment réacteur sont accessibles en fonctionnement, ce qui permet de réduire la durée des arrêts de tranche. Le bâtiment est également isolé en confinement statique (portes) et dynamique (ventilation)

Petite parenthèse : Ce que vous voyez sur la photo ci-dessous sur le plafond à l’intérieur du bâtiment réacteur, ce sont des peintures très spéciales, appliquées sur le liner métallique de l’enceinte interne du bâtiment réacteur.

Elles sont qualifiées selon des exigences précises spécifiques au nucléaire et testées en conditions de fonctionnement normales et accidentelles. Il faudra que je vous fasse un thread sur le sujet !!

Une très belle visite donc, impressionnante, et j’en profite pour remercier les équipes qui m’ont accueillies sur place, c’était loin d’être une simple visite de site industriel, j’ai obtenu des réponses à toutes mes questions techniques et contextuelles.

 

Petit lien vers le Thread Twitter :

https://twitter.com/Kako_line/status/1232360116399362054?s=20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :