Convention Citoyenne pour le Climat: biosourcé, compostable et biodégradable

Je continue avec les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat sur la proposition C3.3 concernant le développement d’emballages en plastiques biosourcés compostables

Voici un extrait du texte:

Ce texte me met très mal à l’aise : il suggère que les emballages compostables ont les mêmes propriétés que les emballages en plastiques pétrosourcés non compostables. Ce n’est absolument pas le cas. Justement parce qu’ils sont compostables.

Les emballages compostables en compost domestique sont très sensibles aux conditions de stockage, température et humidité par exemple. Ils ne peuvent pas remplacer les plastiques actuels. Pas de la même manière ni sur les mêmes produits.

Ceux qui sont compostables en composteur industriel (température de 60-70°C pour accélérer la dégradation) sont moins sensibles mais sur certaines propriétés on n’atteint pas d’équivalence. Sinon, il faut changer la manière de consommer le produit.

Il est fait mention de produits médicaux, produits pharmaceutiques et produits chimiques dangereux. Dans ces cas précis, il n’y a pas de possibilité technique d’utiliser un plastique biosourcé compostable domestique. C’est juste impossible.

Pour des raisons de sécurité, il est préférable de ne pas imposer de matériaux compostables, même en compost industriel, pour contenir des produits chimiques. Eventuellement certains produits pharmaceutiques.

Le paragraphe suivant m’inquiète beaucoup sur ce qui a été dit aux citoyens…

Quelques définitions:

  • Un matériau biodégradable se dégrade dans des conditions spécifiques (température, humidité, lumière, oxygène) en présence de micro-organismes. Quand on dit qu’un matériau est biodégradable, il faut préciser les conditions et surtout la durée de dégradation
  • Il existe une définition normalisée : la norme EN 13432 définit la biodégradabilité dans des conditions de compostage (selon norme ISO 14855) avec une durée de dégradation, de 6 mois. Mais dans les faits, cette définition n’est pas utilisée.

Ainsi, lorsque vous lisez « biodégradable » sur un emballage cela ne signifie pas grand-chose dans les faits si l’une des normes précédentes n’est pas citée. Et généralement vous n’avez ni les conditions de dégradation, ni la durée…

Un matériau compostable est un matériau qui se biodégrade en composteur industriel (chauffé à 60-70°C) ou domestique. C’est donc une biodégradation dans un milieu spécifique. On connait à la fois les conditions de dégradation et la durée : perte d’au moins 90% de sa masse en 3 mois dans des conditions précisées dans la norme EN 13432.

Ainsi, un matériau compostable est un matériau biodégradable mais l’inverse n’est pas forcément vrai !!

Quoi qu’il en soit, si ces matériaux sont développés, il va manquer une filière pour les traiter parce que peu de français ont des composteurs et la collecte pour le compostage industriel est très peu développée.

Ces plastiques biosourcés seront donc jetés dans la poubelle des ordures ménagères. Même ceux qui sont théoriquement recyclables ne pourront l’être faute de filière.

Donc nous remplacerons des déchets en plastiques ayant une filière de recyclage (PET, PE, PP) par des déchets en plastiques qui n’ont pas de filière spécifique. Si cela se développe il est impératif de travailler ce point, sinon pas d’économie circulaire.

Petit lien vers le Thread Twitter :

https://twitter.com/Kako_line/status/1278082092748935170?s=20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :