[DEBUNK] Livre « Survivre au péril plastique »

Pendant mes vacances j’ai lu « Survivre au péril plastique ». Tout un programme. Comme ce livre a obtenu un prix, je me suis dit qu’il serait intéressant que je le lise et que je vous en fasse un retour. le voici.

J’espère que l’auteur de m’en tiendra pas rigueur, mais il me semble important qu’il puisse avoir des avis différents. De toute manière le livre est sorti il y a un moment déjà et je ne pense pas que mon avis soit pris en compte par de futurs lecteurs.

J’ai vérifié les sources et les chiffres présentés dans ce livre quand c’était possible, ce qui m’a pris beaucoup de temps. Sans parler des moments où j’ai préféré arrêter de le lire pour prendre un peu de recul. Vous comprendrez pourquoi en lisant la suite.

Ce que le livre apporte – points positifs
Les chiffres sont justes, ils correspondent bien aux sources citées. Il y a également des interviews d’une page de différents acteurs comme les fabricants, les ONG, les scientifiques… C’est pour moi la meilleure partie du livre.

Que l’on soit d’accord ou pas avec ce qui est dit, ce sont des expériences et des points de vue différents qui permettent de comprendre pourquoi le plastique a cette image et pourquoi il est difficile de communiquer sur ce sujet sans passer pour un méchant lobby.

Certains constats notamment sur l’économie circulaire et le recyclage me semblent aussi pertinents sur le fond.
Voilà pour le positif, je pense n’avoir rien oublié.

Pourquoi je ne recommande pas ce livre
Je ne relèverai pas ici les erreurs, ce n’est pas forcément très important au regard de la masse d’informations. Je les vois parce que je connais le sujet, le lecteur lambda ne les verra pas et ça ne changera pas sa compréhension du sujet.

J’ai eu beaucoup de mal avec les définitions des plastiques et la manière dont le terme est utilisé. Je ne sais pas comment le lecteur s’y retrouvera, apparemment ça ne l’a pas perturbé vu que le livre a eu de bonnes critiques. Mais je trouve tout cela confus.

Exemple pour la définition des thermodurcissables: « Ces polymères rigides ramollissent progressivement lorsqu’ils sont chauffés pour être mis en forme, avant d’être refroidis »
C’est le contraire, d’où leur nom. Une peinture, un composite ne ramollissent pas avec la température

Si vous voulez savoir pourquoi, l’un de mes premiers articles porte sur les différents types de polymères. A lire ici.

Un autre exemple sur le comportement des additifs : dire qu’ils ne sont pas « sédentaires » est faux. Cela va dépendre des additifs. Il y a des charges minérales qui ne migrent pas, ce sont des additifs. Et les molécules qui sont là pour protéger le plastique de la dégradation sont très stables.

La source citée vient de l’IRSN et ne parle pas du tout de migration des additifs. C’est un rapport sur la dégradation thermique des plastiques, ce qui se passe en cas d’exposition à de fortes chaleurs : températures de mise en oeuvre et pyrolyse… source ici.

De manière générale, il n’y a pas d’analyse sur le fond du problème. Le plastique est au centre de tout.

Même lorsque les sources citées sont nuancées, voire ne mettent pas le plastique au centre, l’auteur le fait. Et ça devient très problématique au bout de quelques pages.

Les chiffres sont mal présentés et peuvent être mal compris. Je m’en suis rendu compte en lisant les articles cités. Sauf que le lecteur ne fera pas cet exercice. Je ne sais pas si c’est volontaire ou non. En tout cas ça donne une impression très négative sur le plastique
Attention je ne cherche pas un livre qui donne une bonne image du plastique mais une vision factuelle de la situation, des problèmes de pollution pour contextualiser. Parce que sans contexte on en arrive à l’interdiction du plastique. Ce qui ne règle pas le problème de fond.

Dans le chapitre « un air empesté de plastique« , l’article cité vient des mêmes auteurs que ceux des articles que j’ai utilisé pour mon thread sur les microfibres. Et j’en tire une conclusion différente.

L’auteur ne vous donnera pas les proportions. Cherry picking ?
Je vous remets ici la conclusion que j’en avait tiré. Et deux autres sources sur la pollution atmosphérique ici et .

Il est même précisé qu’il faudrait favoriser les textiles en matières naturelles qui « ne relâchent pas de fibres synthétiques« . Je suis d’accord. Par contre elles relâchent 5 fois plus de fibres modifiées, difficilement dégradables dans la nature. Et ça, pas un mot dans le livre.

Sur la partie contamination (animaux et chez l’homme) il y a beaucoup de confusions entre les additifs ajoutés volontairement dans les plastiques et les polluants qui peuvent s’y fixer lors de leur dégradation dans la nature.

Sans parler des affirmations infondées, du conditionnel très largement utilisé sans qu’il n’y ait quoi que ce soit de démontré dans les articles cités… Sur cette partie j’ai dû prendre un peu de recul. Plusieurs fois.

Et les lobbys de l’industrie vs les ONG du côté des scientifiques. Sauf que quand on lit les interviews justement ce n’est pas du tout ce qui apparaît. C’est pour cela que je trouve ces parties intéressantes, elles nuancent le reste du livre.

Je vais m’arrêter là pour les exemples, j’ai pris beaucoup de notes/annotations mais je pense qu’un avis général, résumé est plus utile qu’une liste exhaustive. J’ai eu beaucoup de mal à le terminer, j’avoue, à cause de ce manque d’ouverture et de hauteur sur les différents sujets abordés. Parfois j’avais l’impression de lire un avis et non un fait. Même s’il y a d’excellentes interviews, vraiment.

Si vous souhaitez avoir un état des lieux factuel de la situation je ne vous le recommande pas. Si vous souhaitez avoir des chiffres/sources, tout en prenant vous même le recul nécessaire, cela peut être une bonne option.

Petit lien vers le Thread Twitter :

https://twitter.com/Kako_line/status/1284515095687692293?s=20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :