L’impact de la peau de banane et autres déchets organiques jetés dans la nature

Cette question mérite qu’on s’y attarde, parce qu’une des idées reçues les plus persistantes est que les déchets organiques comme les pelures de fruits se dégradent rapidement dans la nature sans aucun impact. Les choses ne sont pas aussi simples.

Comme je vous l’explique souvent, les matériaux se dégradent en fonction de leur structure chimique et de l’environnement dans lequel ils sont exposés : un plastique se dégradera plus rapidement s’il fait chaud et exposé aux UV. C’est la même chose pour les pelures de fruits.

Ils sont biodégradables. Si vous les mettez dans votre composteur ils se dégraderont en quelques jours ou semaines en fonction du type de pelure.

Mais le composteur est un environnement très favorable à la biodégradation. Il est rare de retrouver ces conditions dans la nature.

Une étude réalisée dans le Parc national du Grand Canyon aux USA a démontré que la durée de dégradation de plusieurs types de déchets organiques pouvait être très longue en fonction des conditions d’exposition.

Une cage ouverte assez large pour permettre aux petits animaux d’entrer et de sortir, mais assez petite pour protéger les déchets du vent a été construite et placée dans le Parc: noyau de pomme, peau de banane, pelures d’orange, chewing-gum et papier toilette y ont été placés.

Au bout de six mois, les pelures d’orange avaient séché, la peau de banane était noire. Rien n’avait été mangé par les animaux et rien n’avait disparu. Ils ont réalisé la même expérience dans un terrarium en exposant les déchets dans du sable et du sol organique. Six mois plus tard les déchets étaient toujours là dans les deux types de sol.

Ces expériences peuvent paraître simples et non représentatives, mais elles ont été répétées par d’autres associations de défense de l’environnement. Et elles révèlent ce que l’on sait déjà : la dégradation des matériaux organiques dépend de l’environnement où ils sont exposés

Jusque 2 ans pour une peau de banane et 6 mois pour un trognon de pomme. Plusieurs années pour des coques de pistaches.

La différence entre ces déchets est la dureté et/ou l’épaisseur de la peau. Ainsi bien sur que leur composition.

Concernant la variation des environnements, un déchets organique se dégradera plus rapidement dans un sol riche en matières organiques et si la température et l’humidité sont élevés, plutôt que dans des zones moins favorables comme la glace, une rivière, l’océan ou un désert.

Vous me direz, ok ils peuvent être présents longtemps dans la nature mais s’ils n’ont pas d’impact négatif.

Là encore, on ne se doute pas de l’impact de pelures de fruits sur un environnement dont ils ne sont pas issus :

1️/ Nourrir les animaux peut avoir des effets néfastes sur leur manière de se nourrir. Ils peuvent avoir une alimentation moins variée ou moins adaptée, ou s’habituer à cette nourriture qui ne vient pas de leur habitat et ne plus pouvoir se nourrir lorsque les randonneurs partent.

Cela peut aussi entraîner pour certains d’entre eux une difficulté à faire des provisions pour l’hiver.

2/ Jeter ses déchets organiques en bord de route peut attirer les animaux sauvages et augmenter le risque qu’ils soient blessés ou tués sur la route. Les Parcs naturels essaient d’expliquer aux visiteurs que ces déchets, que l’on pense « bon pour les sols » parce que « naturels » ne le sont pas.

Certes, l’impact est plus faible que celui de certains déchets comme le plastique, les métaux ou le verre.

Doit-on s’en satisfaire ? Considérer que perturber des animaux, dénaturer un espace protégé quelques mois/années n’est pas si grave ?

Être responsable, c’est éviter les impacts quand c’est possible. Ne pas jeter ses déchets dans la nature, il me semble que c’est accessible par tous.

Vous voyez donc que ce n’est pas anodin. Un déchet, qu’il se dégrade en 2 jours ou 1000 ans reste un déchet. Gardez le avec vous et attendez de trouver une poubelle (ou votre composteur) pour le jeter !

Pour finir je vous partage cette vidéo qui me semble résumer mes propos : https://www.youtube.com/watch?v=IeI50C3w4wg&feature=youtu.be

Sources
Article de Marjorie Woodruff
Association Leave No Trace
Appel du parc national du Glacier aux USA

Petit lien vers le Thread Twitter :

https://twitter.com/Kako_line/status/1302660221152751618?s=20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :