La qualité de l’eau du robinet remise en cause?

Je reviens sur le rapport de Générations Futures sur la qualité de l’eau du robinet, auquel je n’avais pas prêté attention. Il a eu un impact sur certaines personnes et je pense qu’il est nécessaire que j’explique en quoi ce rapport est particulièrement malhonnête.

Vous retrouverez le rapport en question ici.

Le document présente les résultats issus de données officielles. Ces données sont disponibles ici pour tous les départements. Et c’est en cela que la manipulation est intéressante, parce que les données en eux-mêmes ne sont pas réfutables.

Il n’en est pas de même de leur utilisation. Dans le document il n’est fait mention que de la présence et du nombre de fois où ces molécules controversées sont présentes. Par de leur concentration !!

Sauf que les effets d’une substance CMR sont associés à des seuils règlementaires (lien), déterminés à partir d’une analyse de risque en fonction de l’exposition.

Ce qui est mentionné comme étant CMR dans leur exploitation des données ne l’est plus lorsque la concentration est indiquée d'un point de vue règlementaire.

J’ai vérifié sur certains produits, les quantités mesurées sont bien en-deçà des seuils règlementaires. Dans beaucoup de cas, les substances sont présentes sous forme de traces (sous le seuil de détection de l’appareil).

Il faut également savoir que pour le contrôle de l’eau potable, des seuils sont imposés par la règlementation en fonction du type de substance. Pour les pesticides, la limite est fixée à 1µg/L par substance et 0.5µg/L pour l’ensemble des substances mesurées.

Ce qui est représenté dans ce document c’est le nombre de fois où ces substances ont été détectées, même sous forme de trace. Pas d’infos sur leurs effets à ces seuils, ni sur des études réalisées sur l’eau du robinet qui pourraient aller dans leur sens… juste une énumération.

Je prends l’exemple d’une substance classée CMR 1B, l’anthraquinone. Mesurée dans un département avec une concentration <0.005µg/L. Le seuil étant à 0.1µg/L pour l’eau du robinet et de 0.1% pour le seuil CMR.

Cela représente une concentration <0,0000000005%... Flippant ? non.

Il semblerait donc que Générations Futures tente d’effrayer le consommateur d’eau potable avec une interprétation toute personnelle des données issues de données existantes. De manière grossière mais ça fonctionne.

Ce lien, c’est une mère de famille qui me l’a envoyé. Elle s’inquiétait pour son bébé, parce qu’elle entend que les bouteilles en plastique émettent des substances toxiques et que l’eau du robinet contient également des substances toxiques… comment voulez-vous qu’elle s’y retrouve ?

Je n’ai pas de problème avec le fait de s’interroger. J’ai plus de mal avec la manipulation des chiffres. Il aurait été plus intéressant d’interroger les seuils au regard d’études scientifiques sur le sujet, si elles confirment cette inquiétude. Ce qui ne semble pas être le cas.

Pour finir, plutôt que de lire des rapports anxiogènes infondés, je vous suggère de consulter la qualité de l’eau de votre commune via le site du ministère de la santé, ici.

Petit lien vers le Thread Twitter :

https://twitter.com/Kako_line/status/1312749071694737409?s=20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :